De la littérature, bon sang!


A l’époque où tout ce que les gens lisent sont des statuts sur Facebook et des tweets, je me dis qu’un bon petit billet littéraire ne ferait pas de mal. Enfin, « littéraire » hein (Pas encore mon doctorat en littérature, dizoulée).

De quoi on parle, aujourd’hui? 

Vous ne le savez sans doute pas mais je suis une incommensurable fan de Boris Vian. C ki lui? Un auteur du XXe siècle, mais pas que. 

J’ai découvert ce cher monsieur grâce à mon professeur de français de seconde, Monsieur Larzul qui nous avait demandé de lire « L’Arrache coeur ». A cette époque là, pour moi, lire était une véritable corvée. Il a bien fallu que je m’y mette. J’ai ouvert ce roman, lu 5 pages, puis 10, puis 100, puis 200. Je ne pouvais plus m’arrêter. (Notez la prouesse). J’ai trouvé ce roman fantastique, exceptionnel, époustouflant (J’arrête là). Je me demandait comment Boris Vian arrivait-il à allier poésie, vraisemblance, émotions et absurdités avec autant de brio. Dans cet ouvrage, il dépeint la vie de Jacquemort, un psychiatre et de Clémentine qui développera un amour plus que protecteur pour ses 3 enfants. Je vous recommande absolument cet ouvrage si vous aimez ce qui détruit les conventions et bâtit de nouveaux univers.

  • « On ne reste pas parce qu’on aime certaines personnes ; on s’en va parce qu’on en déteste d’autres. Il n’y a que le moche qui nous fasse agir. On est lâche. »

Pour moi, il est l’un des plus grands écrivain français avec Maupassant. (Ne me jetez pas de pierres). Maupassant, auteur réaliste, privilégie les descriptions et raconte la réalité alors que Boris Vian fait tout le contraire. Il vous chamboulera un monde, vous fera flotter des raies dans la rue et vous inventera un piano qui crée des cocktails (cf L’écume des jours), il vous fera tomber un brouillard aphrodisiaque sur tout une ville (cf L’amour est aveugle) et vous réinventera des contes de fées avec humour (cf Conte de fées à l’usage des moyennes personnes) tout en gardant une plume légère et pleine de magie. Et je remercie mille fois mon professeur qui me l’a fait découvrir. Boris Vian ne s’est pas limité aux romans, il a aussi composé nombre de chansons, écrit des poésies et créé une ribambelle de nouvelles. C’était aussi un inconditionnel de Jazz.

Eh oui, elle est pas majeure la petite mais elle connaît de vieux croutons qui savent manier la langue de Molière.

J’ai lu, un ouvrage publié récemment, Post-Scriptum qui rassemble des dessins, manuscrits, brouillons, lettres jusque lors non publiées. J’y ai trouvé à l’intérieur, quelques mots que son très cher ami Jacques Prévert (Dîtes moi que vous le connaissez!) lui avait adressé. J’aimerais le partager avec vous parce que je le trouve très beau et très touchant.

Devant sa porte, jour et nuit, un chien chaud, la queue en trompette, fait le fou et le beau.

Au royaume des Cigares Volants, Boris Vian n’est pas un diplomate, c’est un Voltigeur.

Dans le train-train de la vie quotidienne, Boris Vian tire le signal de vacarme et le train-train stoppe en pleine campagne, en plein ailleurs, en plein Paris.

Et comme il l’a jouée dans les caves, il crie sur les toits la vie.

Il la crie, la décrit, telle qu’elle est, c’est à dire comme personne y compris lui-même ne la connaît.

Boris Vian est grand et Saint-Germain-des-Prés est son prophète.

Amen!

Et avec ça, jamais de mauvais humour, Boris Vian.

Pour finir, (toute bonne chose a une fin, et oui..) je vous recommande à tous de lire du Boris Vian. Son oeuvre est tellement vaste et complète que chacun de nous peut y trouver son compte. Ah, pour les indécis, j’ai oublié de vous dire que Boris Vian aimait beaucoup, mais vraiment beaucoup les femmes. Bon nombre d’aventures « amoureuses » sont racontées (cf. J’irai cracher sur vos tombes). Si jamais ça peut vous décider… HAHAAllez dévorer ses récits, bande de feignasses! 

Publicités

7 thoughts on “De la littérature, bon sang!

  1. Bonbon anglais

    Plusieurs fois j’étais piquée de curiosité pour lire enfin le fameux « J’irais cracher sur vos tombes » que je ne connais que de nom…je vais peut être enfin franchir le pas :p

  2. kristobalone

    Tellement de classiques, tellement de lectures en retard, tellement de possibilités. Mais oui, bravo sur ce coup-là tu as réussi. Dès que je passe devant un bouquin de Vian, je l’achète!

      • kristobalone

        Tant pis alors je les lirai tous !
        Lorsque je lis, si j’aime j’écris alors tu sauras…
        Après c’est une question d’ordre dans la pile flippante des bouquins en attente qui ne cesse de croitre.

  3. Yannick Elahee

    Boris Vian est le parfait exemple d’un artiste pluridisciplinaire qui sait manier avec classe fond et forme, en créant des textes originaux, percutants, marquants. Si tu aimes Boris vian et maupassant, je te conseille les nouvelles de dino buzzati (recueil le k).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s