Passe ton code d’abord!


Alors voilà, après mes multiples aventures à l’auto école, j’ai passé mon code. Et là encore, c’était un grand moment.

On m’avais dit d’y être à 8h pile pas une minute de plus alors (étant prévoyante) je suis arrivée à 7h30! ET QUELLE ERREUR! 

Me voici donc à 7h30 au centre de sécurité routière (ou un truc dans le genre) où on me dit qu’il va falloir que j’attende un petit peu. J’attends dehors, dans le froid glacial qu’il fait en ce moment (Autour de 15°C), toute seule. Je me sentais perdue un peu comme un enfant qui retrouve plus ses parents dans les rayons du supermarché. Un peu après, UNE HEURE TOUT DE MÊME, un monsieur fait un espèce d’appel. Enfin, j’ai rien compris. Je suivais les gens. Ils vérifient ta pièce d’identité et te disent « Tu vas en Salle 1 ». Ok mais KEZAKO la salle 1? Bref, je suis les gens encore une fois et je retourne m’asseoir. Un type arrive et nous dit qu’on va bientôt passer. C’est là que commence la véritable attente. Il est alors 9h00 et presque autant de degrés. Il n’y a pas de soleil et le vent me glace la peau. C’EST GENIAL. En plus j’ai séché les cours pour pouvoir passer ce code (C’pas bien je sais, je sais).

A peine plus tard, à 11h30 on m’appelle enfin! DIEU SOIT LOUÉ! J’avais presque envie de me jeter par terre et embrasser le sol tellement j’étais contente de passer. Je rentre dans cette fameuse « Salle 1 ». Bon y’a pas grand chose à part une table et une chaise dont la stabilité était douteuse. Sur la table, devant moi, un cahier avec des panneaux et leur nom en dessous. Le monsieur me dit « Inona ny vaovao?  » (Comprenez: Quoi de neuf?). Il enchaîne en me disant que comme ça faisait 6 ans que j’habite à Madagascar il allait me faire passer mon code en malgache. Ah comme tu veux mon gars du moment que tu me le files ce code! Après il me montre un panneau et me demande ce que c’est? (Une seconde avant il avait caché le nom du panneau avec un vieux bout de papier). J’ai bien répondu (bon j’avoue j’avais vu le nom avant aussi…). Ensuite il me demande « Quelles sont les raisons d’immobilisations d’un véhicule? » Euh, déjà j’ai même pas compris la question. Je lance un « Si on fait un excès de vitesse… » hésitant. Il me répond « NOOOOOOOOOOOOOOON C’PAS ÇAAAAAAAAA ». Du calme monsieur, du calme. Il me demande ensuite l’alcoolémie maximum autorisée puis se ravise et me dit que finalement on s’en fiche. A la fin, il conclut « Tu connais pas bien ton code, il faudra que tu révises ».

Bref, J’AI EU MON CODE.  

Publicités

9 thoughts on “Passe ton code d’abord!

  1. kristobalone

    Mort de rire du début à la fin. Excellent post ! Si ça continue je vais de plus en plus penser à m’expatrier. Un ‘froid glacial’ de 15°C ça laisse rêveur. Avec une telle température je me trimbale torse nu. J’avoue, ma femme me traite de dingue.

  2. berger elisabeth

    Alors, le bac et le code ? Bravo ! Éclatée de rire moi aussi. Je n’ai jamais vécue en Afrique mais 15° c’est une température pour les pingouins 😀
    Et ce que nous avons à Paris ce temps-ci, je souffre….
    Félicitations à toi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s