Ferme tes yeux


J’ai fermé les yeux et tout a disparu. Tu n’étais plus là, ton odeur s’était évanouie, la simple évocation de ton nom n’éveillait alors plus aucune émotion en moi. J’avais gagné.

Jusqu’à ce qu’un bruit effroyable vienne réveiller mon âme. Des snipers avaient encerclés la bâtisse. Les tirs dirigés vers ma forteresse n’ont fait que l’affaiblir. Les chars d’assauts ne devaient plus être très loin. D’un ultime effort je parvins à soulever mes paupières aux allures de plomb. J’ai ouvert les yeux et tout est revenu. Tu étais là, l’odeur âpre de ton corps m’envahissait lentement, ta simple respiration coupait la mienne. Tes yeux lacéraient les miens. Les chars étaient là, assénant aux pans de murs restant les derniers coups. Il ne suffit plus qu’un léger murmure de ta part pour que l’édifice se brise dans un fracas tragique. J’ai fermé les yeux et tout a disparu.

Publicités

One thought on “Ferme tes yeux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s